samedi 9 décembre 2017

AUJOURD'HUI ENCORE


J'ai suivi l'hommage à Johnny

Je n'étais pas spécialement fan, je n'ai jamais acheté de disques où alors quand j'étais très jeune et je ne m'en souviens plus

Certaines de ses chansons ont suivi ma vie, et je suis sûre que pour la grande majorité des Français, une chanson au moins représente un souvenir

C'était impressionnant cette foule venue de partout, ces gens simples qui venaient remercier un homme qui les avaient rendu heureux un jour ou un moment

Je lis depuis tout à l'heure sur les réseaux sociaux tous les pisses-froids, les remarques de gauche et de droite, Mélenchon qui fait un tweet et signe,  comme toujours, son immense bétise en parlant de la " putain du Christ "

Certains catholiques se sont " scandalisés " par la célébration qui, pour eux , étaient une offense dans une église 

Ben, moi, j'ai trouvé ça bien, désolée de le dire, l'église ressemblait pour une fois à quelque chose de joyeux, comme à la Nouvelle Orléans où les gens chantent et applaudissent, c'était respectueux et émouvant en même temps 

Et même, si les églises n'avaient pas cet air lugubre, avec ces curés ennuyeux  en toutes occasions, peut être seraient-elles plus remplies, si les chrétiens délaissent les églises, il y a des raisons qui n'ont pas toujours à voir avec le manque de foi 

Et puis, plusieurs milliers, voir un million de personnes ont écouté, dans le silence, des évangiles et des paroles de Saint Paul, peut être que quelques-uns ont été touché, c'est toujours ça de pris

Il y avait  des politiques , et alors ? quand on est député où maire où autre chose, on a plus le droit de se rendre dans une église , on a plus le droit de dire qu'on est croyant au non d'une autre religion, la laïcité de Robespierre ? celle des insultes de Mélenchon , celle des fatwa de Belgacem ?  on a plus le droit de rendre un hommage à un mort, voir à un ami ?  

 Bon, je sais, je vais me prendre des commentaires incendiaires et me faire traiter de tous les noms, mais je m'en tape, alors avis aux amateurs, c'est mon blog et je dis ce que je veux !  

Et donc, c'était un bel hommage, rendu par le peuple de France, les petits, les sans-dents,  le vrai populo, dont je fais parti, avec fierté , c'est mon peuple qui était dans les rues et le dénigrer, ce peuple, montre à quel point certains sont loin des réalités qu'il représente  

Ah bien sûr, il y avait les journalistes qui en ont fait des tonnes et des tonnes et même encore plus, j'aurai bien aimé qu'ils ferment leurs grandes goules , j'ai coupé le son pour ne plus les entendre demander aux gens ce qu'ils pensaient de leur idole, d'où ils venaient et ce qu'ils faisaient là... ( ils étaient venu acheter un cornet de frites ducon....) ils n'ont même pas eu la décence de la boucler pendant l'office, mais on peut pas demander à cette engeance un peu de respect, ils ne connaissent même pas le mot 

Il faut bien se dire aussi qu'on est pas près de revoir un tel évènement, quel artiste, quel homme politique ,  seraient  aujourd'hui capables  de faire se  déplacer une telle foule pour les remercier, leur rendre un hommage ? 

Allez, ne cherchez pas, aucun ! 




Résultat d’images pour hommage a johnny

22 commentaires:

  1. Moi aussi j'ai aimé la cérémonie religieuse. Je l'ai trouvée recueillie, émouvante et pleine de dignité. Catholique pratiquante, je n'ai rien trouvé de choquant...Les témoignages étaient sincères et émouvants, l'assistance était émue et très digne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exactement, ce que j'ai lu sur certains commentaires m'ont fait soupirer, certains milieux feraient mieux de se taire , catholiques un peu trop extrémistes à mon gout par exemple, et gauchistes de m...d'autre part

      Supprimer
    2. D'accord avec vous, et je leur réponds que seul Dieu sonde les reins et les cœurs.
      Et si nous sommes jugés sur l'amour, je pense que Johnny n'en manquait pas...
      J'ai trouvé l'homélie du Père de Sinety très belle et appropriée.

      Supprimer
  2. Je n aurais pas dit mieux et aurais fait un billet similaire si j avais eu le temps aujourd'hui. Peut-êrre demain...

    Quelle journée, unique !
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, quelle journée !
      bisous

      Supprimer
  3. Ah bien sûr, il y avait les journalistes qui en ont fait des tonnes et des tonnes et même encore plus, j'aurai bien aimé qu'ils ferment leurs grandes goules

    Je suis bien d'accord.
    Sur F2 ils étaient plus discrets.
    En fait sur BFM, les journalistes reprenaient la parole dès que le prêtre parlait, comme s'ils voulaient gommer le message religieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai changé plusieurs fois de chaine pour ne plus les entendre, mais c'était pareil, j'ai coupé le son pour ne suivre que la cérémonie en paix

      Supprimer
  4. Le même ressenti pour moi, un bel hommage mérité. Comme je le lisais sur un autre blog «...Beaucoup, dont moi, se disent qu’une page se tourne, puis ils réalisent qu’ils font partie de cette page ». Eh oui, le temps passe...

    Il n’y a que l’indécence d’un Melenchon qui se dit proche du peuple et la stupidité grasse des journalistes qui me révulsent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh oui, une page qui se tourne pour beaucoup d'entre nous, c'est même plus que ça, notre jeunesse qui s'efface pour de vrai , on regarde en arrière et on se dit que les 50 ans passés, on les a pas vus !
      quand à cette saloperie de Mélenchon, le jour où il passera l'arme a gauche, ils seront moins nombreux qu'hier pour le pleurer

      Supprimer
  5. Billet impeccable,nous avons la même pensée.C'etait émouvant point
    J-J S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. émouvant effectivement et je pense que nous sommes nombreux à le penser

      Supprimer
  6. Ah ben moi aussi j'ai trouvé ça bien de chez bien.
    J'ai allumé la télé en commençant par TF1 vers 11h30 (un peu avant l'arrivée de Mac) et suis restée devant jusqu'à la fin du reportage.
    Comment dire sur Johnny ? Vers 14 ans j'étais yéyé à fond uniquement par transistor et Salut les copains interposés .. C'est par ces voix et cette ambiance que le monde, auquel j'étais fermée, s'est ouvert à moi et que j'y suis rentrée, par les mots et les voix de jeunes gens chantant : Johnny "Pour moi la vie va commencer", Sylvie (dans notre dortoir de pensionnaires la pionne nous passait, le samedi soir pour celles qui ne rentraient pas chez elles "je serai la plus belle pour aller danser", Françoise, Claude Nougaro, son cinéma et sa petite fille en pleurs ..). Johnny REPRESENTE cela : notre jeunesse de pauvres exilés battus par l'Histoire en même temps qu'un espoir grand comme le monde. J'ai été frappée par le fait que le mot "amour" a tourné dans tous les discours. La grâce, l'amour ..
    et l'autre mot qui s'imposait lors de cet incroyable évènement, c'est le mot "dignité" : les personnes, l'entourage, la foule, les servants, leurs discours et leurs comportements ont été d'une incommensurable dignité.
    C'est la France, la vraie, la nôtre.
    Le Mélenchon n'en fait pas partie, ce n'est pas un homme, celui qui assassine le peuple pour une voix.
    Bien. Tout ça fut un peu long, mais c'est à cause, ou grâce, à la simplicité et la sincérité de votre article.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les commentaires ne sont jamais trop longs, merci du votre, nous sommes de la même génération et il a effectivement représenté une ouverture sur un monde fermé dont nous étions exclus, avec d'autres artistes de ce temps là, nous jouons pas les bégueules et reconnaissons les choses

      Supprimer
  7. J'ai pensé tout pareil que vous. Cet hommage était très touchant, par sa spontanéité et sa sincérité. Qui plus est, pas de débordement. Pas de poubelles ou voitures incendiées, pas de chances pour la France non plus. Coïncidence? Il faut arrêter de dire qu'une page se tourne. Il ne tient qu'à nous et à cette foule digne et bienveillante de faire vivre cette France que nous aimons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas de débordements parce que c'était la vraie population de France, celle qui connaît la dignité et le respect, pas comme les petits merdeux qui se prennent pour des caids

      Supprimer
  8. Merci Danièle pour votre blog, toujours beaucoup de bon sens, c'est sincèrement un plaisir de vous lire. Laurent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à vous de votre gentillesse, toujours un plaisir de vous rencontrer ici

      Supprimer
  9. bel hommage Danièle... j'ai l'âge de Johnny donc comme tu le dis c'est 50 ans que je n'ai pas vu passer !
    J'avoue ne pas avoir vu en direct mais hier soir sur une photo de la foule je n'ai pas bien vu la "diversité" ? était-elle présente

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. au départ je n'avais pas l'idée de suivre et puis, dans le fond c'était plutôt émouvant notre jeunesse qui se débinait ! la diversité était absente si bien que tout s'est déroulé dans le calme

      Supprimer
  10. Merci pour ce beau billet. Je souscris aux commentaires ci-dessus. Je rajoute juste combien me mettaient mal à l'aise les commentaires lus ici et là par des étrangers vivant en France et pour qui Johnny était le représentant d'une médiocrité bien française.
    Aujourd'hui, on l'a vu, est français et mérite d'être français ceux qui ont pu comprendre et sentir dans cette cérémonie ce qui s'est passé, ce moment qui a réuni des français d'horizons de convictions si différentes dans une sorte de communion...

    Oui c'était un très grand moment. On était tous fiers et solidaires.
    Bravo pour ce tour de force Johnny.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui un grand moment, de belle communion de ce peuple qui sait se rassembler quand il le faut , certains feraient bien de se méfier

      Supprimer
    2. Signe aussi de "fracture sociale" si la diversité ne se retrouve pas là !

      Supprimer

Coucou, quelque chose à rajouter ? Vous gênez pas, c'est fait pour, anonymes et trolls allez voir ailleurs !