mercredi 23 août 2017

LES TONTONS


Résultat d’images pour les tontons flingueurs


Certes, on les connaît par cœur, toutes leurs répliques on pourrait les dire en même temps qu'eux, voir même avant eux

Mais ça fait rien, de temps à autre, ça nous fait encore bien rigoler

Donc ce soir, on s'est refait un p'tit coup de tontons et on s'est encore bidonner 

On en fait plus des comme ça ! 

Je me souviens qu'il y a quelques années, une de mes filles est arrivée un soir avec son promis en disant " maman, je ne peux pas épouser un type qui n'a jamais vu les tontons " 

Ce qui fût fait, on aurait dû s'abstenir, ça nous aurait évité les frais d'un mariage et d'un divorce, comme quoi, c'était mal parti avec un gars qui n'avait pas tout compris 


Résultat d’images pour les tontons flingueurs la mariée




Demain je vais chez l'osteo, histoire de remettre en place tous les osselets, même si mon dos est moins douloureux avec les anti-inflammatoires, c'est le signe qu'il y est temps de faire une révision générale de la bête 

D'autant que j'ai horreur de rester trop longtemps sans rien faire et que le canapé-lecture commence à me mettre de mauvais poil 


lundi 21 août 2017

QUAND CA DERAPE


Quand ça va mal, ça va mal 

Allez savoir comment je me suis chopé ça, brusquement, à midi, une douleur dans le dos, et bingo, blocage

Il y avait bien longtemps que j'avais pas eu ce genre de chose 

Cachets de bi-profénid, anti-inflamatoire et roule ma poule, tu restes tranquille, ça te changera.....grrrrr

Pas question de marche, ni de broderie, un livre et canapé 

Je suis en train de lire toute la série de Peter Robinson, romans anglais, biens écrits et avec de bonnes histoires policières, ça tombe bien 



Résultat d’images pour romans de peter robinson



Résultat d’images pour romans de peter robinson


J'avais bien aimé la série télé qui en avait été faite,  mais les livres sont encore mieux, les Anglais sont vraiment les champions pour les séries télé de qualité , rien à voir avec les merdouille françaises !

 
Résultat d’images pour romans de peter robinson



A part ça, il y a encore un cinglé, sorti d'on ne sait quel asile qui a sévit à Marseille

Tout comme celui de la Seine et Marne, on va sans nul doute nous dire qu'il s'appelle Marcel Le rosier, que sa maman-belfégor ne comprends pas et que les voisins le trouvait drôlement sympa,  on a l'habitude

C'est étonnant cette recrudescence de français cinglés tout de même, doit y avoir une faille dans un asile, une épidémie qui atteint les cerveaux, un moustique qui transmet un truc,  pas possible autrement ! 

Je préfère ne pas en rajouter, je sens que je pourrai faire des rapprochements  et ce serait pas bien ! d'autant que les cachets de cépaçalislam seraient en contre indication avec le bi-profémid 





samedi 19 août 2017

LAISSER COULER LE CANAL EN ATTENDANT LES PROCHAINS ATTENTATS


On s'agite pas trop , c'est calme encore pour quelques jours 

Bien sûr, de gentils p'tits gars, propres sur eux, gentils voisins qui disent bonjour à la dame et tiennent parfois la porte s'amusent à faire sauter des immeubles en fabriquant des bombinettes, d'autres font du gymkhana sur les trottoirs en massacrant des kouffars, ils s'amusent bien, d'ailleurs, leurs coreligionnaires applaudissent dans les cités et sur les réseaux sociaux 

D'autres, tout aussi polis, jouent du couteau, mais puisqu'on vous dit que c'est des enfants perdus, que c'est pas leur faute, vous devez allez immédiatement poser quelques bougies et ajouter un drapeau sur votre FB en disant que vous l'êtes ( vous avez le choix de la couleur du drapeau ) 

C'est ce qu'on appelle aujourd'hui de la résistance, de la manifestation pour faire voir que même pas peur et qu'ils n'auront pas notre haine, la leur nous suffit 

Certains mêmes, sur les blogs, je le sais je l'ai lu, vous disent que c'est pas leur faute , qu'on va tout de même pas prendre des mesures pour les sortir du pays, que puisqu'ils sont là, ben on peut rien y faire, faut supporter surtout que, hein ! leurs grands pères sont " venus " combattre en 14 et en 40....

FOUTAISES ! et quand c'est des grands serviteurs de l'état,  qui écrivent ça, ben vous vous dites qu'on est bien les 2 pieds dans la gadoue et quand  je dis gadoue, je suis gentille

Mais on va continuer, il faut acheter des parts dans les usines de bougies, c'est des valeurs sûres, faire faire des dessins aux gosses dès la rentrée, ça pourra servir pour les prochains et même demander aux chinois de se magner à fabriquer des nounours, parce que si ça continu, on va être en rupture de stock 

Moi je me demande, jusqu'à quand les peuples vont supporter ces lavettes qui nous gouvernent et ne sont pas fichu de répondre à cette guerre, un jour ça fera du vilain et ce jour-là, même les innocents paieront, pourtant bon sang, ce n'est pas faute de ne pas avoir eu d'exemples par le passé ! 

Se mettre en colère ne sert à rien, regarder, écouter, réagir, dire, que faire de plus ? 

Regarder couler le canal, en allant hier soir vider une bouteille de Pouilly fumé bien fraîche et bien parfumée  sur une terrasse avec  Corto et Celtique de banlieue   en se disant qu'on peut encore le faire mais pour combien de temps ? 





Résultat d’images pour terrasses au bord du canal de l'ourcq






jeudi 17 août 2017

L'ORGANISATION DEBILE DU MUSEE DES ARTS DECORATIFS


Nous avions prévu une visite à l'exposition Christian Dior au musée des Arts Déco 

A pieds, nous avons fait notre chemin de 4,5 kms avec plaisir 

Arrivés sur place, nous avons vu la file impressionnante de gens qui attendaient pour rentrer 

Première mauvaise impression 

Nous avions des coupe-file, puisque nos entrées étaient réservées sur internet 

A l'étage où était l'expo, nous avons commencé à nous dire que ça allait être difficile

Imaginez de petites pièces, entièrement dans le noir, murs et plafonds noirs, basses de plafond, avec seulement quelques vitrines illuminées très faiblement  

A l'intérieur une foule compacte, impossible de pouvoir s'approcher des vitrines sans jouer des coudes

Une chaleur d'enfer, pas de climatisation 

Nous nous sommes glissés rapidement dans les salles suivantes, serrés dans la foule sans pouvoir voir grand chose 

Arrivés dans une salle, rétrécissement , un couloir avec un bouchon, les gens tassés les uns contre les autres 

Nous nous sommes fait un signe en même temps," on sort, on se tire de là , danger " 

Nous sommes ressortis, furieux, en nage et mal à l'aise  et nous n'étions pas les seuls à rouspéter, à faire remarquer au personnel que c'était une organisation complètement débile 

Imaginons un petit problème, un mouvement de foule, que se passerait-il ? 

Pour ressortir, nous avons eu toutes les peines du monde à nous frayer un chemin 

Pour certaines expositions, les organisateurs imposent des réservations avec un choix d'horaire, ça permets une fluidité pour la visite et quand il y a beaucoup de public, c'est une sécurité 

Rien pour la sécurité dans cette expo, on ne nous a même pas fait de contrôle de sacs, ce qui est évident compte tenu de la foule

Ces gens sont des inconscients et je vous déconseille vraiment cette visite si vous voulez avoir une chance de ne pas mourir étouffé où écrasé voir pire  

Mais je pense sincèrement que c'est l'appât du gain, à raison de 11 euros par personne, évidement, les sous rentrent en masse au détriment de la sécurité !

Ne me demandez pas de photos de l'expo, je n'ai rien pu faire ! un comble !

Je n'étais pas la seule à demander le livre des commentaires à l'accueil et apparemment, pas la seule non plus à dire ce que nous pensions du débile profond qui était responsable de la situation

J'ai fait des photos comme vous les aimez, vous n'aurez pas tout perdu


Sur la place, église St Vincent-de-Paul avec sa cloche fêlée que l'ont reconnaît de loin 

Rue du Faubourg Poissonnière, la caserne 



Une jolie porte pour une bijouterie 


Rue Drouot, l'hôtel de ventes 




La bibliothèque Nationale rue Richelieu, magnifique restauration 



Remarquez la rue , vide, rare à cet endroit, sauf en Août 



En face , dans le délicieux square



En passant.....



Monsieur Molière, nous approchions du but


L'hôtel du Louvre se refait une beauté avec un joli décor 




Un fois sortis de l'enfer du musée, nous avons musardé 

Le plus vieux passage de Paris, avec son ancien restaurant,    



Nous sommes ressorti rue Montpensier, devant le théâtre, du coup, nous sommes allé  dans le Palais Royal 


Dans la galerie, le restaurant Le Véfour,  incontournable  si vous avez un peu de sous  




Donc, le Palais Royal, dont les murs pourraient raconter beaucoup de choses ! 










Les célèbres colonnes de Buren, qui vieillissent bien mal 

 La Comédie Française et ses auteurs " vedettes" 







Le retour s'est effectué sur le même trajet 

Nos 10 kms avalés, sans pluie, avec un léger vent sous un ciel gris et un bon thé bien mérité à l'arrivée pour nous consoler de notre visite loupée