mercredi 11 janvier 2017

UNE HISTOIRE DE FOUS



Hier, mon fils a subit une intervention chirurgicale


Vous me direz qu'à part l'inquiétude légitime que j'ai pu avoir toute la journée, rien d'extraordinaire


Mais voyez-vous, chez nous, les choses ne sont jamais simples, nous sommes soit des originaux soit des barjots mais ça  rends notre fréquentation au mieux, intéressante


Donc, de quoi s'agissait-il ....


Mon garçon n'arrivait plus à poser le pied gauche par terre sans une énorme douleur


Radio, puis scanner et surprise du médecin, 3 corps très  étranges et étrangers se baladaient dans le pied et à plusieurs endroits  mais quèsaco ?


Il a fallu remonter dans nos mémoires, pour nous souvenir d'un évènement qui s'est passé, il a  47ans très exactement 


A cette époque, François a 3 ans, il marche sur quelque chose qui le pique violemment chez mes parents, nous regardons , ne voyons rien, il nous dit que c'était une aiguille, nous chercons bien,  à l'époque c'était moquette un peu partout, bien épaisse, nous en déduisons effectivement quelque chose  l'avait  piqué mais nous ne retrouvons rien


Sur son pied, une petite rougeur, pas de sang, l'enfant ne pleure pas, ne se plaint pas et se remets à jouer.....fin de l'alerte


Et donc, 47 ans plus tard, l'aiguille qui était bien dans son pieds, s'est cassée en 3 morceaux, a migré, s'est plantée dans un os d'orteil et vadrouille pour un autre morceau dans la plante  du pied


Le chirurgien lui a enlevé les aiguilles, raccourcis 2 orteils avec quelques petites vis de quelques millimètres et tout cela avec une minuscule ouverture refermée avec 3 agrafes, chapeau  !

J'étais soulagée vers les 18H, il devait sortir dans la foulée avec un surveillance à la maison

Il devait......

On lui avait branché une perfusion avec un anti-douleurs et brusquement, les appareils se mettent à sonner et à clignoter

Il se trouve que le beau frère de mon fils est chef du service cardiologie de l'endroit et qu'il est présent justement à se moment là dans la chambre, rendant une petite visite post opératoire à son beau frère


Il déclenche le branle bas de combat, a les gestes d'urgence qu'il faut, débranche la perfusion et fait son boulot de spécialiste


En définitive, il s'avère que François a fait un malaise avec l'anti-douleur à base d'opium qui venait d'être ajouté à la perfusion, il est tout simplement allergique au produit


Chose étonnante, un ami qui venait de subir une très grave opération récemment, qui déjeunait avec nous  hier midi  ( la plume à gratter,  Marc, vous le connaissez tous bien sûr ) nous avait raconté quelques heures auparavant , la même mésaventure qui lui était arrivée lors de son opération

Je ne connais pas le nom de ce produit, mais à mon avis, c'est pas un truc à mettre dans toutes les seringues sans méfiance !

Bon, ce matin, tout va bien, mon fils est libéré et dans quelques temps il pourra reprendre ses activités normales

Le chirurgien lui a remis les 3 morceaux d'aiguille dans un petit flacon, " tiens maman, c'est à toi ce truc, je te le rends "
me dit-il en m'envoyant la photo


En morale de l'histoire, faites gaffe où vous mettez vos aiguilles où alors évitez de marcher dessus, vous pourriez avoir des problèmes parfois très longtemps après



  

28 commentaires:

  1. Elle est totalement dingue cette histoire ! 47 ans à vivre avec ce truc sans problème et puis un jour patatras ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne vous le fait pas dire ! c'est fou !

      Supprimer
  2. et bien.... c'est toujours étonnant la médecine. je n'aurais pas cru qu'une aiguille puisse rester aussi longtemps sans se signaler.. mon grand pére, qui avait fait 14/18 avait un bout d'obus que l'on sentait dans le poignet... il est resté avec...
    bon rétablissement à votre fils
    anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais aussi très étonnée, mais je me suis rappelée qu'un de mes oncles a vécu très longtemps avec un morceau de ferraille après la guerre et je crois que ce n'est pas rare !

      Supprimer
  3. Merci Boutfil,cela nous permet d'avoir des nouvelles de Marc car son blog est au ralenti.
    Amitiés à vous et à lui
    J-J S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il va bien, fatigué, il faut du temps pour récupérer
      je lui transmet vos amitiés
      amicalement à vous

      Supprimer
  4. Quelle idée aussi de faire de la couture et de la broderie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et en plus c'était une époque où je n'en faisais pas encore ! je ne sais ps d'où venais cette foutue aiguille

      Supprimer
  5. Tu n'aurais jamais du utiliser des aiguilles et le pire c'est que tu continues...!
    Mère ingrate, le seul point positif c'est que ton fiston a pris son pied très tôt...!
    Nota Bene: Tu devrais aller à St Ouen aux puces, une aiguille de de cet âge c'est introuvable.
    Bisous de chez Singer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le pire c'est que je ne faisais pas de couture à cette époque !
      l'aiguille on la garde, c'est du patrimoine familial ça !
      bisous de chez Brother

      Supprimer
  6. comme quoi tu es une dangereuse terroriste avec tes broderies...de la dangerosité de la la couture !
    Il a une drôle de manière de recycler une aiguille ton fiston.
    Ouf tout est bien qui finit bien mais effectivement attention aux antidouleurs
    Mon aîné petit pour je ne sais trop quelle raison le médecin ORL lui avait prescrit un calmant avant un examen -c'était son habitude en pensant de cette façon au calme de sa salle d'attente (je n'y suis jamais retourné)- et le gamin a eu un effet paradoxal, je n'avais pas eu de soucis les autres fois il se tenait bien et là c'est tout juste s'il ne grimpait pas aux rideaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nous savons maintenant qu'il est allergique à ce produit et certains dérivés, faut dire qu'il est un peu comme moi, pas souvent malade, donc on ne pouvait pas savoir !
      le pire c'est qu'à l'époque je ne faisait ni couture ni broderie !

      Supprimer
  7. La même chose est arrivée à ma sœur... il y a presque 50 ans, ma mère était couturière... vous comprenez la suite.... 50 ans après elle souffrait de la fesse, ça nous faisait rire, mais elle ne riait pas... radio opération, extraction d'une aiguille cassée en deux qui avait atteint l'os. François qui vous suit régulièrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben voilà ! ce n'est pas une exception, ça me rassure sur l'équilibre familial ! j'espère que votre sœur s'est bien remise
      merci de votre présence

      Supprimer
  8. cela parait incroyable mais pas si rare que ça. Mon petit frère, l an dernier, se plaignait d'avoir mal au ventre. pronostic: calculs rennaux. Opération programmée et effectuée, les toubibs ont extrait 3 petits calculs gros comme des grains de poivre... et une aiguille à coudre avec le chat pour passer le fil. Elle était toute rouillée mais d'un seul tenant, tout juste légèrement courbée. Par contre, d où venait-elle ? mystère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous nous sommes souvenus du truc mais on aurait pu aussi oublier cet épisode ! c'est dingue hein !

      Supprimer
  9. C'est dingue cette affaire là ! Le pauvre petit. Quand je t'ai lu au début, j'ai vite fait un rapprochement avec la famille "CACA" à laquelle j'appartiens 😄
    Par contre l'allergie de François à certains antalgiques morphiniques injectables aurait pu être mise en évidence dans le cadre du protocole d'hospitalisation.
    Une histoire qui se termine bien ! Bon rétablissement à ton fiston.
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien contente de savoir que nous sommes pas la seule famille de fous !
      pour l'opium nous ne pouvions pas le savoir, il n'avais jamais fait d'intolérance au truc
      bonne journée ma belle et bises

      Supprimer
  10. Il faut proposer une nouvelle expression aux académiciens :
    "Autant chercher une aiguille sous les plantes de pieds"
    Incroyable ton histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. que veux tu ! nous sommes impayables ! bisous

      Supprimer
  11. Bon, l'affaire se termine bien, c'est l'essentiel. Quant à l'opium, faut faire attention à tout produit actif jamais encore utilisé. Perso, je ne supporte pas "l'ibuprophène" et autres dérivés, et j'ai fait une belle allergie aussi, avec de l'Atarax (prescrit pour me calmer mais qui a fait l'effet contraire).
    Pardonne ma rareté depuis quelques jours, je suis débordé, mais ça va s'arranger vite, j'espère. Mes amitiés et prompt rétablissement à Marc.
    Bises.
    Gilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on ne s'aperçoit de l'effet nocif de certains produits une fois qu'on en a fait la mauvaise expérience hélas !
      j'espère que tout va bien pour vous 2
      je transmettrai à Marc
      Bises

      Supprimer
  12. Je ne sais pas si je suis allergique à l'opium, mais dans le doute, je veux bien les restes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On te les refiles sans soucis
      bisous

      Supprimer
  13. Et bien ... cela fait peur !
    Tout est bien qui finit bien.
    Bon rétablissement à ton fiston.
    Et bonanée à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi et de tes souhaits, bises

      Supprimer
  14. Prompt rétablissement à votre fiston Danielle. Il a donc eu le même problème que Marc. Finalement ces allergies à certains calmants ne sont pas rares.Je vous remercie pour votre gentillesse et vos judicieux conseils. Marc a enfin pris rendez-vous avec son chirurgien. Espérons qu'il aura une explication sur les séquelles de cette opération. Merci aux blogeurs qui s'inquiètent pour lui. Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Liliane,la super gentille maman de Marc, bonne nouvelle que ce rendez vous, nous attendons le résultat
      mais je suis sûre que tout ira bien
      je vous embrasse

      Supprimer

Coucou, quelque chose à rajouter ? Vous gênez pas, c'est fait pour, anonymes et trolls allez voir ailleurs !