samedi 8 octobre 2016

PETITE NAJAT SI TU SAVAIS



Je ne peux pas résister à vous faire lire  ce très bon texte

Je l'ai repris sur le blog de l'ami " le Grincheux grave" dans ma blogroll


Petite Najat, si tu savais...


Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernandez, les Ribolowski, les Sebbah, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky … d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d’école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi.
Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Education Nationale, comme c’était bon, pour les petits Français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche.
Si tu savais microscopique Najat, qui lis un livre par an mais traites les membres de l’Académie Française de « pseudo Z’ intellectuels », comme c’était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Roncevaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c’était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis.
Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n’étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d’autres héros.
Mais c’était si bon de croire le contraire, rien qu’une heure par semaine.
On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire là.
Penses tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l’eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?




Pour moi, rien à ajouter, je vous laisse la place pour les commentaires





28 commentaires:

  1. Tu vas finir en prison, si tu continues....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Possible, mais si nous, les anciens, nous ne disons pas les choses, nous ne relevons pas la dictature de la pensée, comment nos jeunes pourraient trouver du courage, alors la prison.. je pourrai continuer de broder

      Supprimer
    2. CeltiqueDeBanlieue9 octobre 2016 à 00:09

      Il tourne bien ce texte chez les vilains que nous sommes. Il est parfait !

      Et ne t'en fais pas l'amie les "mi-jeunes mi-anciens" sont là et ils parlent aux jeunes ... enfin certains ... Et ça marche pas trop mal ... avec certains !

      Zut ! Ca ressemble au projet de mettre Paris en bouteille ce que je dis ...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. tout a fait
      bises à vous 2

      Supprimer
  3. CeltiqueDeBanlieue9 octobre 2016 à 00:13

    De quoi se plaignent-ils ?

    Moi on m'a appris qu'en plus d'être gaulois je pouvais être un "Super Sayen" (copyright quelque part au Japon) et, qu'en poussant fort, à la place de faire dans mes dessous je pouvais avoir des cheveux blonds en pics et faire des boules de feu avec mes mains.

    Donc gaulois franchement c'est jouer petit ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toi, t'as trop regardé les dessin animés à la téloche

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Le lien c'est la seconde partie de ma phrase.
      Il ne ressort pas d'une couleur différente chez vous ?

      Supprimer
    2. Passez donc la flèche de votre souris sur la seconde partie de ma phrase. :)

      Supprimer
    3. et bien voilà c'était pas évident ! la couleur n'est pas vraiment différente, en tous les cas, merci !

      Supprimer
  5. Réponses
    1. merci, grande ballade autour du canal, il fait doux, bon dimanche également

      Supprimer
  6. Encore une qui n'a pas eu connaissance de l'Histoire de France de Jean Duché racontée à François et Caroline, destinée aux enfants .
    A mon humble avis elle a déjà lu la correspondance amoureuse de Mitterrand...! En attendant texte excellent qui m'a replongé quelques dizaines d'années en arrière où nos boutons de culotte de nos braies (comme dans la guerre des boutons) parsemaient le champ de bataille de nos affrontements cocardiers.
    Bisous de retour du bout du museau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH te revoilà ! comment vas tu ? Najat est une sotte inculte qui mérite seulement une fessée pour lui apprendre à se conduire avec correction, à vrai dire une petite pintade prétentieuse comme on aimait les dérouiller dans notre temps de boutons de culottes....
      bises de plaisir de retour

      Supprimer
  7. Vu le mal qu elle fait elle mérite bien plus qu une fessée. La renvoyer dans son pays à coup de latte dans le c....
    J-J S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'une n'empêche pas l'autre....

      Supprimer
  8. Très beau texte qui démontre bien que notre histoire (même si par endroits, elle serait mythifiée... un mot très à la mode depuis 25-30 ans ! et j'ai bien écrit serait !) a toujours permis une union du peuple qui voyait ses enfants se construire ensemble avec des héros communs !!!
    Aujourd'hui... un conglomérat de communautés... des héros multiples et d'ailleurs pour plusieurs histoires de FranceS... terrible et triste !
    Heureusement que tel Astérix, certains villages résistent !!! comme en Lozère.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et oui, ils chassent le Pokémons le nez sur leur portable, on a les héros qu'on mérite

      Supprimer
  9. Très beau texte que celui-là. Merci de nous l'avoir partagé. Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher Jean François, et beaucoup de bonnes pensées amicales pour vous

      Supprimer
  10. Merci d'avoir partagé ce très beau texte. Si juste et si vrai.
    Parfait ; rien à ajouter.

    Si ce que n'est que Belkassine ne sachant ni lire, ni réfléchir, lui demander de comprendre me semble inutile. Pauvre France ! Et quelle sinistre engeance...

    Pour votre billet suivant : quelle compagnie ! Bon courage à vous.

    RépondreSupprimer

Coucou, quelque chose à rajouter ? Vous gênez pas, c'est fait pour, anonymes et trolls allez voir ailleurs !