vendredi 22 novembre 2013

LE RACISME ET LE FASCISME DANS MA RUE



Ce matin, je revenais tranquillos de faire mes courses 

En passant devant un abri bus, 1 affiche était apposée 

--" au secours mes voisins sont fascistes " s'écriait une pétasse en hurlant de terreur 

Un peu plus loin une autre affiche --" au secours mes voisins sont racistes " s’écriait, la mine terrifiée, un mec, qui sans nul doute, étant aussi con que la pétasse plus haut, devait être son mari.....

C'est ce qu'on appelle le "  vivre ensemble "  dans mon coin 

C'est comme ça qu'on distille la haine.......on la propage gentiment 

Bientôt, ils distribueront des formulaires pour envoyer à la kommandantur 




15 commentaires:

  1. Ce genre de propagande, sous couvert de bons sentiments, est dangereux. Il éveille la crainte d'un danger qui, pour la plus grande part, est imaginaire. Il ne tient pas compte du racisme et de la fascisation des groupes communautaristes (pourquoi nos princes n'écoutent-ils pas les paroles des raps et refusent-ils de voir les clips?).
    On peut se dire que c'est le dernier recours d'une certaine gauche prête à agiter des épouvantails à l'approche des municipales. Ils risquent d'exacerber des revendications communautaires et d'excuser par avance leurs expressions violentes. Des pompiers incendiaires, voilà ce qu'ils sont.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout a fait d'accord avec toi ! on stigmatise le " voisin " qui ne peut être qu'un sale réac parce qu'il a engueulé les mômes un jour où fait une remarque à un propos quelconque un autre jour

      Supprimer
  2. Licra, SOS trucmuche, Cran ? qui donc a pondu des affiches aussi connes que contre-productives ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tiens, c'est vrai que je n'ai pas regardé, si j'y pense j'irai voir

      Supprimer
  3. à qui profite cette peur distillée ?
    jamais je n'ai autant entendu parler de racisme... il ne devait pas exister quand "j'étais jeune" !
    ah ma bonne dame les temps sont durs pour les djeunes d'aujourd'hui qu'on mène par le bout du nez !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison, moi non plus je n'avais jamais entendu parler autant de racisme ! dans mon jeune temps on avait aussi toutes sortes d'étrangers, jamais on avait un sentiment raciste ! et personne ne parlait de fachos, surtout après la guerre ! ça devient du grand n'importe quoi ! on est tous des racistes !

      Supprimer
  4. Un façon d'allumer la mèche Danièle.... C'est effectivement déplorable. Bises et bon samedi. ZAZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ma belle, pour toi aussi

      Supprimer
  5. ainsi que je l'ai écrit ailleurs je revendique le droit d'être connophobe ou conniste (au choix du gouvernement qui aime les mots vides de sens ).
    le racisme sous entend la notion de race, et, comme il n'y a qu'une race humaine (depuis l'élévation du socialisme au rang de religion d'état), le racisme est uniquement possible entre animaux différents ou entre l'homme et l'animal .
    alors ce racisme est inventé par nos gouvernants pour faire perdre la mère Le pen aux élections , une fois plus, poussés par les profs, les gosses vont descendre dans la rue ,
    pas de danger qu'ils deviennent racistes contre les zèbres qui nous gouvernent ! pour une journée sans prof , sans école nos chers petits iraient défendre n'importe qui , même une sale gamine issue de parents indignes violents menteurs et profiteurs !
    josette mamedjo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme je l'ai dit plus haut en réponse à notre amie Josette, je ne me souviens pas de racisme où de facisme dans nos années 60/7O, celles où j'avais une conscience politique, mais même avant, ou mon père travaillais, certes, dans un milieu ouvrier de haut niveau, ses collègues de travail étrangers étaient souvent reçus à la maison et si les plaisanteries volaient sur les nationalités, c'était toujours sans arrière pensées racistes , nous n'avons pas connu ces haines diffusées !

      Supprimer
  6. Ben comme tout "foire" chez les socialistes et autres "bien-pensants", ils se raccrochent à une de leurs dernières branches : "la peur du racisme et du fascisme" ! avec la complicité, notamment, des journaux TV. La ficelle est grosse, mais elle sera, quand même, un peu efficace, car, en calomnie, "il en reste, toujours quelque chose" . Le Français, dans sa majorité, n'est pas "raciste", avez-vous entendu des reproches concernant Bambuck, Mimoun, Mouloudji. etc... (c'est vrai qu'ils s'appelaient Roger, Alain et Marcel), et qu'ils avaient une attitude autrement "différente" de beaucoup d'immigrés actuels. Quelle belle période avons nous vécu dans ces années 70 et dans quelle misère morale et intellectuelle sommes nous maintenant tombés.
    Amitiés. gilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il n'y avais aucune raison de ne pas reconnaître à nos compatriotes étrangers une quelconque différence en " race" combien avions nous de footeux ( puisque c'et la mode ) polonais, de compagnons de jeux italiens, espagnols ? ils se comportaient en règle générale comme de bons citoyens travailleurs et honnêtes et savaient éduquer leurs mômes pour les élever dans la société ! lorsque je travaillais encore dans le bâtiment, jusqu'en 1992, mes conducteurs de travaux étaient pratiquement tous issus de familles italiennes et portugaises avec des pères simples maçons ! la différence aujourd'hui, c'est que les mômes issus de l’immigration ne bossent pas où très peu et ne veulent pas reconnaitre la république qui les nourrit c'est ce qui déclenche le sentiment d'injustice
      la faute à qui ?

      Supprimer
  7. Il me revient qu'en 86 ou 89 ,la gauche, à l'aube de se prendre une nouvelle claque électorale ( les législatives ou les municipales, je sais plus) avait fait paraitre des affiches 4x3 avec des gens hurlant, affolés"au secours, la droite revient !"
    Il y avait un cadre qui serrait son attaché case contre lui et sur une autre une instit échevelée

    à l'époque, ça m'avait paru si gros, si peu subtil, si forcé, que je m'étais dit qu'il s'agissait d'une manœuvre du RPR...,.

    Et puis non, en fait

    Ce qui vérifie l'axiome"les cons, ça ose tout....."


    Si quelqu'un peut retrouver le truc, ça doit trainer sur le site du futur défunt PS....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, ils osent tout,la preuve, c'est gros aussi !

      Supprimer
  8. Pour ce qui est des formulaires, ça ne saurait tarder...en tout cas, nous, avec nos blogs on sera convoqués à la Ljubianka même sans dénonciation.
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer

Coucou, quelque chose à rajouter ? Vous gênez pas, c'est fait pour, anonymes et trolls allez voir ailleurs !