jeudi 8 janvier 2015

PAS D'AMALGAME ? MAIS POUR QUI ?


Cet après midi, je me suis rendue dans ma bibliothèque, en bas de mon immeuble 

Deux  " z'y-va " étaient plantés en grande discussion devant la porte 

Sur le coup j'ai été surprise, cette porte n'est jamais grande ouverte et en général un vigile est là pour sortir les petits malfrats qui ne viennent certes pas pour prendre un livre, quelle horreur ! mais pour coller le boxon 

En me glissant entre les deux intellos je n'ai pas pu faire autrement que d'entendre leur conversation débitée à très haute voix et agrémentée d'une danse de zoulou fier de lui 

- p'tain de ta mère, t'as vu ! ils ont pas eu peur, ils ont tiré sur le mec, p'tain, quelle classe " 

TEXTUEL ! 

J'étais abasourdie ! 

Je suis allée vers le comptoir pour rendre les ouvrages et j'ai regardé le gars derrière son ordi 

" dites donc ! la conversation là ! c'est rude  " 

" Ah m'en parlez pas, aujourd'hui nous essayons de rester calmes , mais c'est très très dur, c'est la provoc  sans arrêt " 

" ben et vos vigiles ils sont où ?

" on a des consignes pour ne pas faire de provocation et de rester zen " 

Par contre, une grande affiche informait les gens que la bibliothèque fermerait plus tôt pour que les personnels se rendent, à l'appel de la mairie de Paris, à la manif organisée à la République pour la " liberté d'expression " 

Moi je vais vous dire, ils n'ont encore rien compris

Le quartier aujourd'hui est incroyablement lugubre ! 

L'ambiance est plombée, je n'ai jamais connu ça ! 



14 commentaires:

  1. Rien d'étonnant. Le 11 septembre, c'était la raya dans les banlieues, et le prénom Oussama a fait un bon spectaculaire dans les maternités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ils sont contents et ils ne sa cachent pas pour le dire ! et on nous parles de communion nationale ! ils n'ont encore rien compris !

      Supprimer
  2. hélas Danielle ! entre amalgame et naïveté ces petits malins de la provoc comprendront trop tard ce qu'est la liberté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça fait bien d'aller pleurnicher sur la liberté d'expression, quand on a exclu Zemmour, c'est marrant on a rien entendu, quel cinéma ! c'est en grande partie des gens qui n'ont jamais lu Charly et qui n'en avait rien à faire jusqu'à présent

      Supprimer
  3. [...informait les gens que la bibliothèque fermerait plus tôt pour que les personnels se rendent, à l'appel de la mairie de Paris, à la manif...] Sur le coup, j'ai eu très peur, heureusement qu'on est jeudi, sinon dans ton quartier, tes Zozos, un vendredi, ils étaient capables de mettre une affiche pour se rendre à la prière...!
    Bisous bien du Jeudi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh pour ça pas besoin d'affiches, il y a suffisamment de mosquées partout dans le coin en particuliers celle des Buttes Chaumont bien connue pour son imam qui prêche la guerre tranquillos sans que personne n'intervienne, mais il est lui aussi sans doute " connu et suivi" par les services de police
      bises du jeudi soir

      Supprimer
  4. Comment peut-on vivre dans de tels endroits ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on y vit ! tout d'abord c'est mon quartier, j'y suis née et je ne vois pas pourquoi je laisserai la place aux barbares et ensuite je ne sais pas si je pourrai vivre ailleurs, même si je rêve de feux de bois et de jardin, je crois bien que j'y mourrai d'ennui !

      Supprimer
  5. Il est étonnant de constater l'aveuglement volontaire de nos bons esprits et leur apologie des "musulmans modérés" (certes très nombreux, du moins je l'espère). Ils détournent le regard quand ils ont sous les yeux de musulmans moins modérés comme ceux qui envahissent les réseaux sociaux ou qui, comme Jean-Jacques Bourdin, ne veulent pas entendre cet enseignant du Val-d'oise témoigner que ses élèves refusent ouvertement de condamner l'assassinat de gens qui ont "insulté le prophète".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'ai entendu cet entretien ! quel connard ce Bourdin ! mais il est à l'image de la caste des bisounours qui affichent qu'ils sont Charly, ces dégoulinades de bons sentiments me fatiguent, ce n'est pas la réalité de ce que personne ne veut voir , c'est très grave

      Supprimer
  6. Si j'ai bien compris, la guerre civile est en route !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on y arrive on y arrive.....
      bisous

      Supprimer

Coucou, quelque chose à rajouter ? Vous gênez pas, c'est fait pour, anonymes et trolls allez voir ailleurs !